LES FONTAINES

L’eau à Artonne

L'eau est l'une des plus grandes richesse d'Artonne. L'eau coule un peu partout dans la commune. C'est pourquoi nous avons essayé de faire l'inventaire de tous les points d'eau : fontaines, lavoirs, et captages de sources .

Les fontaines du bourg d'Artonne ont été construites en trois étapes, l'une en 1801, la deuxième en 1856 et la troisième 1900.

Le réseau de fontaines de Glénat date de 1863. Mais certains bacs ont été remplacés par des bacs en ciment plus récemment.

A Bicon, les deux fontaines sont voisines avec chacune un captage différent à l’origine. Le captage qui s'est éteint était issue de la colline entre Glénat et Bicon.

Nous avons recensé 50 points d’eau sur la commune répartis en 16 fontaines existantes, trois fontaines disparues, quatre lavoirs existants, trois lavoirs disparus, douze captages de sources, quatre abreuvoirs ou pédiluves, huit regards ou collecteurs.

Cette étude a faire l’objet de notre revue Limagne Nord N°3, intitulée "L'eau à Artonne"



La fontaine Montjoly se trouve place Montjoly, le long du boulevard des Ussels, à l'intersection de la rue de Montjoly et de la rue de Chambriat. Elle est inscrite à l'inventaire des Monuments Historiques depuis le 21 janvier 1926. Cette fontaine est composée d'un bâtiment rectangulaire bâti en moellons réguliers et couvert en lauzes, et de la fontaine proprement dite.

Fontaine Montjoly

Fontaine Montjoly, place Montjoly

Ce bâtiment est un château d'eau souterrain d'environ dix mètres cubes. Cette réserve d'eau était destinée à combattre les incendies. Dans ce bâtiment se trouve le système de répartition de l'eau dans les différentes fontaines. Deux directions sont possibles : l'une vers l'ancienne fontaine grande rue, l'autre vers le répartiteur rue Montjoly. Le linteau de la porte est un modillon à copeau en réemploi qui porte des traces de peintures médiévales rouges. Le bac de la fontaine est en andésite, l'arrivée d'eau se fait à travers un masque en pierre calcaire représentant un visage humain d'époque romane. On peut penser que l'ensemble de ces pierres est issu de l'ancienne église Saint-Jean qui était en fin de démolition lors de la construction de ce premier réseau de fontaines.

Le bac a une contenance de 1000 litres. L'eau vient directement du regard situé dans la propriété Pouzadoux, à travers les propriétés privées.




La Grande Fontaine est la plus grande des fontaines de la commune d'Artonne. Elle se trouve place de la fontaine, au centre du bourg. Elle est en andésite et de forme circulaire.

Lors de sa construction, le maçon qui a assemblé les dernières pierres ne savait pas lire et a scellé l'inscription : "ELEVEE LE 20 9BRE AN 10" à l'envers. Pour corriger cette erreur, le tailleur de pierre a refait rapidement une autre inscription : "L'AN 1801 ET 10" sur le côté résumant la première. Elle fut entièrement restaurée pour le 20 avril 1991 par l'entreprise de marbrerie Macheboeuf. L'eau arrive par une colonne carrée surmontée d'une coupe, le tout en andésite et elle jaillit au travers d'une tête de monstre marin sculptée dans la pierre. La fontaine a une contenance de 12200 litres.

Grande fontaine

Grande fontaine, place de la Fontaine

L'eau arrive de la fontaine Montjoly par le répartiteur situé contre la façade nord de la poste.




La fontaine Grande Rue se trouve sous la place, en bas des grands escaliers. Elle est inscrite à l'inventaire des Monuments Historiques depuis le 21 janvier 1926.

Fontaine Grande rue

Fontaine Grande rue

Elle est dotée d'un bac en andésite ceinturé de fer qui est un ancien sarcophage. La fontaine est bâtie en moellons réguliers calcaires et surmontée d'une arcade de colonnettes engagées. L'eau sort au travers d'une tête de monstre de facture romane, le tout sûrement issu de la démolition de l'église Saint-Jean. Le bac a une contenance de 630 litres. L'eau vient du trop-plein de la fontaine de la place.




La fontaine du foirail se trouve derrière l'église Saint-Martin, place Saint-Jean. Elle a la forme d'une ellipse bâtie en andésite. L'eau sort au travers d'une tête de lion en fonte. Le bac a une contenance de 1600 litres et une surface de 2,2 mètres carrés. L'eau vient du répartiteur de la rue Montjoly. Elle fut réalisée par François Joie en 1882.

Fontaine du foirail

Fontaine du foirail, place Saint-Jean



Fontaine du marché

Fontaine du marché, rue de l'Antique Tour

La fontaine rue de l'Antique Tour a la forme extérieure d'un puits couvert. Elle ne fonctionne plus. Elle a été entièrement restaurée et mise en valeur. Sur son linteau est gravée l'inscription "1801 AN 9". Elle a été shuntée et l'eau va directement au répartiteur de la poste, rue du Cours. C'est une souscription individuelle qui est à l'origine de la construction de cette fontaine. Sous condition d'être accessible à tous, elle était branchée sur le réseau de 1801, elle appartenait donc à un propriétaire privé.